jeudi 27 novembre 2008

PNL (Partie 1) - Niveaux logiques

C'est en lisant le livre Les 3 types de coaching d'Alain Thiry que j'ai fait une première excursion dans la PNL (programmation neuro-linguistique). Il s'agit d'un petit (par la taille) livre qui explique certaines techniques de coaching en se basant sur des cas concrêts.

Quel rapport entre PNL et Agilité? Ben... pour moi, les méthodes agiles reposent sur des valeurs comme l'esprit d'équipe, une communication sincère, l'engagement... La PNL donnent des outils de communication qui peuvent aider les équipes, les coachs, les managers, les chefs d'entreprises à obtenir le meilleur d'eux-même. Alors pourquoi s'en priver?

Parmi les différents outils présentés dans ce livre, les niveaux logiques de Robert Dilts sont très utiles. Les niveaux logiques sont :
  • Système : ce niveau correspond à notre système (le corps humain, notre "hardware").
  • Identité : c'est le "software" qui nous définis comme une personne unique, un "software" qu'on ne pourra jamais modifier donc.
  • Convictions : c'est l'ensemble ne nos croyances, nos valeurs... il est possible que nos convictions changent avec le temps ou selon les événements.
  • Compétences : c'est notre "savoir faire", issu de nos apprentissages
  • Comportement : c'est notre "savoir être", la façon dont on se comporte dans notre environment, dont on communique aussi.
  • Environnement : c'est le milieu externe avec lequel on intéragit
Cette approche permet par exemple d'expliquer les 3 différents types de coaching :
  • le coaching de compétence où l'objet est de travailler sur les niveaux compétences, comportement et environnement : par exemple, une personne peut apprendre une nouvelle façon de s'organiser, ou alors apprendre à utiliser un nouvel outil.
  • le coaching de performance où la personne travaille sur l'alignement de ses convictions avec son identité (un principe primordial est que l'identité ne se modifie pas!). Grâce à ses alignement interne, la personne pourra s'épanouir, et donc "performer".
  • le coaching stratégique (ou d'entreprise) s'opère à tous les niveaux : à la fois en travaillant sur la stratégie de l'organisation, sa structure, les rôles, les convictions des individus, etc... Le but est de réussir à aligner un maximum toutes ces entités afin d'optimiser la performance globale de l'organisation.
Une seconde utilisation de ces niveaux logiques permet d'analyser un problème... La plupart du temps, un problème est difficile à formuler... les différentes parties prenantes ne partagent pas la même vision du problème. Une première étape à sa résolution devrait être un débat (voire un consensus) sur la nature du problème : quel est son niveau logique? S'agit-il d'un problème d'environnement? De comportement? De compétence? Là encore, ne pas oublier que l'identité ne doit jamais être un problème (on doit accepter l'identité d'une personne ;-). Cette façon d'analyser un problème permet de dédramatiser, ou au moins, permet d'aborder les différents point de vue des parties prenantes.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Mon conseil : se méfier de la pnl comme de la peste

alex a dit…

Lorsque je vois qu'il faut commencer par faire un débat (voir trouver un consensus) pour résoudre un problème ... je suis un peu inquiet sur la capacité à délivrer ... mais j'avoue ma totale ignorance de la PNL, la réponse existe donc surement.

A l'image de la valeur Agile "avoir un logiciel qui fonctionne", je préfère trouver relativement rapidement une solution potentielle, l'essayer dans un délai court, prendre un feedback, et la changer ou l'institutionnaliser (à l'image de la roue PDCA de deming), plutôt que de consommer trop de temps à la conceptualisation du problème.

Emmanuel Etasse a dit…

Mon conseil : se méfier de la pnl comme de la peste

Bonjour,

Ca m'intéresse de savoir en quoi il faut se méfier de la PNL...

Emmanuel Etasse a dit…

Salut Alex,

Je te comprends à 100%. Pour moi, ces niveaux logiques ne sont que des "outils" à utiliser avec bon sens, et non comme une réponse à tout problème. Dans la vrai vie, il m'est arrivé de voir un problème sous cet angle et ça m'a aidé sur le moment à y voir plus clair et à identifier des causes plus profondes.

Merci pour ton feedback!

Anonyme a dit…

Bonjour,

Ca m'intéresse de savoir en quoi il faut se méfier de la PNL...


Je me suis intéressé à la PNL à une époque avec une amie, acheté pas mal de bouquins, pris des renseignements sur les formations, rencontrés des experts, etc ...

Mon amie a suivi la formation, ce que je n'ai pas voulu faire.

Les conclusions sont "manipulations, arnaque, etc ..."

La démarche prônée par ces experts certifiés PNL, notamment sur le respect de ce qu'ils appellent "l'écologie" (qui n'a rien à voir avec l'écologie qu'on connait) qu'ils ont couplés au guide du parfait petit manipulateur en font une quête sans fin, très couteuse et on peut se demander si au final, on y gagne vraiment. Ils ont très bien compris les principes du fameux "piège abscon".

Certes, les techniques de communications visent un objectif : "l'efficacité", mais elles se font au détriment du respect de l'autre (alors qu'ils rappellent à outrance leurs principes d'écologies).

J'ai toujours appris que la communication alliait écoute attentive, respect de l'interlocuteur et dialogue.

Ici, on mélange la communication normale aux diverses techniques suggestives, TRES proches des techniques de suggestion que l'on retrouve dans l'hypnose (qui est un domaine que j'ai également étudié très profondément).

J'ai un avis très tranché sur le sujet car j'ai fait les frais de ces personnes, au détriment de mon intégrité. Après, ce n'est qu'un conseil tiré de mon expérience.

Ce que je veux souligner, c'est que je ne retrouve aucune des valeurs des méthodes agiles dans ces techniques de PNL.

Emmanuel Etasse a dit…

Merci pour m'avoir éclairé sur les raisons de ta méfiance. En se renseignant sur le sujet (wikipedia) on se rend compte que la PNL n'a pas bonne figure et ton témoignage inspire la crainte.

Pour ma part, je n'ai pas une grande connaissance des différentes techniques et pour le moment, d'après ce que je lis, ces techniques ont été mises au point avant tout pour soigner et guérir les gens... je me pose alors la question un peu facile "est-ce l'outil qui est responsable ou alors celui qui l'utilise?".

Les principes de base de la PNL n'ont en effet rien à voir avec les valeurs humaines et le seul lien que je fais est la posture communicante, l'écoute positive, pour moi inhérante à un bien-être d'une équipe, et donc de son efficacité.

Je te remercie encore pour ton témoignage très riche! J'en prends bien note.

Anonyme a dit…

Si c'est si souvent utilisé avec les gens "malades", c'est justement parce que ce genre d'outils est plus facilement utilisable avec des gens fragiles, influençables car prêt à tout.

Comme tu dis, c'est toujours celui qui utilise l'outil qui est responsable ... mais certains outils, de part leurs conceptions, ne peuvent s'utiliser que d'une seule manière ... je ne dirais pas que c'est le cas pour la pnl, en tous cas pas à 100%.

Merci pour l'échange en tous cas

André a dit…

Je viens de prendre connaissance de ce post et je trouve fichtrement intéressant un hypothétique mix PNL/Agile. Je n'aurais jamais pensé faire cet amalgame mais comme j'aime bien le macaroni a la viande avec de la moutarde :-)

Je suis un peu triste de la mauvaise expérience de la personne citée plus haut. Mais il faut être conscient qu'il existe des profiteurs partout, et tout particulièrement dans le domaine des thérapies dites "douces". Je ne doute pas que la PNL ne fasse pas exception.

Pour ma part toutefois, j'ai une expérience très favorable de la PNL, dans un contexte personnel et familial bien sur. Depuis maintenant deux ans que nous faisons appel, d’une manière sporadique, a une ressource en PNL: autant pour de l'aide personnel pour moi, que pour du coaching familiale et de l'aide pour un petit garçon de 4 ans...qui peine à terminer cette période que nous appelons au Québec les "Terrible Two". En fait, en support personnel et familial dans les dix dernières années nous avons fait appel a plusieurs approches allant de ce qui s'apparente a de la psychanalyse jusqu'a des approches dites humaniste ou encore de coaching plus classique. Il y a du bon dans toutes les approches mais la PNL semble nous convenir très bien et nous avons pu voir des améliorations notables en ce qui concerne plusieurs des problématiques que nous vivions.

La PNL et Agile ?! C'est à voir. Je ne suis pas un expert en PNL mais ce que j'en comprends me porte à croire que le mix a du potentiel. Selon ma compréhension la PNL ne sert pas spécifiquement à conceptualiser des problèmes. Elle utilise plutôt les concepts comme outil de travail mais son objectif ultime est de "déprogrammer" les situations problématiques qui ne peuvent l'être autrement. Toujours selon ma compréhension, la PNL sert à communiquer "à un autre niveau" avec la nature d'une situation peu souhaitable et ainsi en faciliter la résolution. A ma connaissance, ce genre de situation peu souhaitable se retrouve presque toujours dans les relations humaines. Est-ce que le succès du développement logiciel implique des relations humaines ? Absolument. Est-ce que les méthodes classiques de conduite de projets engendrent des situations humaines peu souhaitables ? Absolument et c’est ce que plusieurs pratiques Agile tentent d'adresser.

PNL/Agile ? Ça vaudrait la peine d'essayer. En tous cas moi, depuis que j'ai essayé le macaroni a la moutarde, c'est devenu un de mes plats préférés :-)

André Brissette
Co-fondateur, Agile Montréal

Annie a dit…

à André et Emmanuel

Merci André:)
En effet, la PNl est un outils extraordinaire pour travailler avec des familles (c'est une approche qui se prête très bien à l'approche systhémique). Bien sûr pour revenir à Anonyme la PNL comporte des facettes qui ne sont pas toujours faciles à cerner au niveau conscient. Donc l'utilisation des niveaux logiques entre autre est un des outils très puisants et à la fois très simples pour mettre à jour des processus inconscients.
Je vous invite aussi à lire sur les sous-modalités qui utilisent les préférences sensorielles ce qui offre à ce moment toute la puissance d'une communication efficace.
Emmanuel
Je suis contente que tu parles de la PNL. N'hésites pas si tu as besoin de réponses à tes questions ou de précision.

Annie
Coach Post maître PNL
Montréal

Emmanuel Etasse a dit…

Merci Annie!
Je suis vraiment heureux de savoir que je peux compter sur un expert ;-) Pour ma part, je prends (ou plutôt comprends) ce que je peux dans la panoplie des outils de PNL. Ta réaction et celle d'André (avec qui j'ai pu converser en dehors du blog) me motive pour en raconter plus sur la PNL, de façon candide. Pour moi, tous les outils qui aident au dialogue et à la communication sont bons; j'ai pu constater que la plupart de nos échecs reposent sur des pbs de comm.

Thierry Gabriel Cros a dit…

Bonjour Emmanuel,
je découvre ton billet, sans rentrer dans la discussion sans fin "côté sombre de la PNL" (j'aimerais qu'on cite 1 seul truc humain qui n'a pas son côté sombre !) j'utilise quelques éléments en coaching également.
i)niveaux logiques
c'est quelque chose d'hyper important pour comprendre les blocages ou au contraire les facilités à changer, on pourra en reparler
ii) SCORE que je redéfinis en SCOPE et qui, allié par ex au mind mapping est une bonne technique pour résoudre des situations conflictuelles.

Emmanuel Etasse a dit…

Content de savoir que tu arrives à utiliser de tels outils. Peux-tu m'en dire plus sur SCORE et SCOPE? Tu parles de situations conflictuelles, est-ce aussi valable dans le cadre de détermination d'objectifs? Je ne connais ni l'un, ni l'autre ;-)
@+

Bruno :-) a dit…

Hello

Je vous confirme la PNL peut être utilisée dans le cadre d'un projet Scrum ou Agile.

J'en ai parlé lors de l'anniversaire du French Scrum User Group.

Présentation ici http://bit.ly/9MFoWS

Avec notamment une partie sur les risques ou les précautions

Et je conseille le même auteur que toi (mais pas le même bouquin ;-)

Bye

Bruno.